Chancre du chataignier (bois de St Christophe)

chancre-chataignier-bois-St-ChristopheLe chancre de l’écorce, aussi appelé brûlure du châtaignier, chancre du châtaignier ou endothia, est une maladie cryptogamique apparue en France vers 1956, et qui a failli faire disparaître les châtaigneraies du sud de la France.
Le champignon responsable de cette maladie est Cryphonectria parasitica, un ascomycète.

Traitement :

Abattre les arbres (élagage) et détruire les branches par le feu. Pas de transport sur un autre site, du bois infecté.

Cynips du châtaignier Bois Saint Christophe

Frelon asiatique

Le frelon asiatique (Vespa velutina nigrothorax) est une espèce invasive en provenance du sud est asiatique, introduite accidentellement en France au cours de l’année 2004.

Identité

Long jusqu’à 30 mm, il est un peu plus petit que le frelon européen connu dans notre pays. Sa couleur dominante est le noir, seul le 4ème segment de son abdomen est presque entièrement jaune orangé. La tête est noire et la face jaune orangé.

Biologie

Dès le mois de février, les reines (femelles fondatrices) ébauchent un nid le plus souvent dans la frondaison des arbres, ou sous des abris aérés (hangars, granges…) ou également dans des murs ou arbres creux.

Elles pondent quelques oeufs et soignent les premières larves (ouvrières). Avec l’apparition des ouvrières, l’activité de la colonie s’intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum au cours de l’automne. L’envol individuel des mâles et des femelles reproductrices de la nouvelle génération a lieu en fin d’été voire en début d’automne. Il y a alors accouplement. Une fois les reines fécondées, elles seront les seules à hiberner, les mâles vont mourir. La totalité de la colonie meurt peu à peu. Le nid ne sera pas réutilisé l’année suivante. Seules les jeunes reines fécondées (appelées fondatrices) passent l’hiver dans un endroit abrité. Elles hibernent.

Il n’y a pas de colonies pérennes et les nids ne servent donc qu’une fois. Le nid se détruit rapidement avec les intempéries au cours de l’hiver. Quelques nids de Vespa velutina sur le point de mourir, subissent l’action des oiseaux (geais et pics-verts pillant des nids, mésanges mangeant les quelques larves restantes mortes aux premiers froids). Par contre on ne connaît pas de prédateurs de l’insecte à ce jour.

Selon les observations faites jusqu’à ce jour, le frelon asiatique, avant de nidifier tout en haut d’un peuplier ou d’un platane, fait un nid primaire à faible hauteur sous un hangar, un auvent, sous une terrasse. Ces nids passent de la taille d’un oeuf à celle d’un ballon de handball, entre mars et juin, et sont faciles à détruire avec une bombe insecticide.

frelon-asiatique-1

frelon-asiatique-2

Prédation

Le frelon asiatique s’alimente essentiellement de mouches, chenilles, papillons, araignées et d’hyménoptères notamment d’insectes sociaux et de pollinisateurs. Quand les populations des nids deviennent importantes et que le frelon a besoin de beaucoup de protéines pour l’élevage de son couvain, il s’attaque aux abeilles domestiques. Il se positionne en vol stationnaire à l’entrée des ruches, prêt à fondre sur les abeilles chargées de pollen pour les tuer, les dépecer et les emporter jusqu’au nid.

Risques pour l’homme

Le frelon est peu agressif envers l’homme lorsqu’il est en solitaire. Il n’en est pas de même à l’approche du nid où l’attaque peut être collective et virulente. Sa piqûre est douloureuse, un nombre important de piqûres peut avoir des conséquences parfois mortelles si on ne consulte pas rapidement un médecin.
Il est donc conseillé de contacter des organismes spécialisés pour la destruction de ces nids en période d’activité.

Ne pas s’approcher des nids et ne pas chercher à les détruire. La destruction des nids est une affaire de spécialistes : les pompiers SDISS (au 18) ou la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles au 02.43.85.28.65. peuvent intervenir. Tirer au fusil dans un nid est un acte dangereux et contre productif. La colonie est éparpillée et produit rapidement des nids satellites dans les environs immédiats.

Piégeage

Attention aux périodes de piégeage. Des efforts sont faits pour améliorer les pièges, toutefois à l’heure actuelle ces pièges ne sont encore pas suffisamment sélectifs et peuvent donc piéger des insectes utiles, il est donc recommandé de piéger les frelons (femelles fondatrices) préférentiellement entre le 15 février et le 31 mars à proximité des points d’eau et des ruchers (à moins de 200 m du nid de l’année précédente ou au niveau du rucher).
Il est nécessaire d’arrêter le piégeage dès que d’autres insectes que le frelon sont attrapés dans le dispositif.

Pendant cette période, des pièges simples peuvent être réalisés à partir d’une bouteille en plastique vide coupée au tiers supérieur et dont cette partie sera placée à l’envers pour faire un entonnoir. Au fond de cette bouteille on disposera de préférence de la bière brune et un peu de sirop de cassis. Ce piège peut être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,5 m ou 2 mètres. il peut également être placé sur un balcon.

Déclaration au FDGDON des nids observés

Cette espèce connaît un essor considérable dans le quart sud-ouest de la France. Pour étudier l’évolution de sa répartition, il est nécessaire de faire une déclaration au FDGDON des nids éventuellement observés. Cette déclaration doit comporter au minimum :
– le nom, (plus si possible e-mail et numéro de téléphone),
– l’adresse complète,
– la commune de l’observateur,
– la date d’observation,
– la localisation du nid (bâtiment ou arbre), sa taille, son diamètre.

Dans la mesure du possible, il serait également utile de collecter les coordonnées GPS (latitude et longitude) du nid et de fournir une photo du nid et/ou de l’insecte.

FDGDON 72 – 1 place Pierre Belon – 72330 CERANS FOULLETOURTE – Tél : 02 43 85 28 65

Pour la destruction, le FDGDON vous orientera vers les pompiers après diagnose de l’espèce (frelon asiatique ou frelon européen).

Pour en savoir plus

Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Sarthe (FDGDON 72) : http://www.fdgdon72.fr
Muséum d’histoire naturelle : http://inpn.mnhn.fr
Photos de l’insecte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vespa_velutina